Bischof. PERU. May 1954. On the road to Cuzco, near Pisac, in the Valle Sagrado of the Urubamba river.

Bischof. PERU. May 1954. On the road to Cuzco, near Pisac, in the Valle Sagrado of the Urubamba river.

Il est de ces êtres qui vagabondent le monde à la recherche de prises de vie, ces moments de bascule entre le néant et l’éternité captés par la photo. Werner Bischof (1916-1954) était de ceux-là.  Durant sa courte vie, le photographe suisse n’a cessé de parcourir la planète pour trouver dans son semblable l’image de l’humanité dont il était épris.  Photo-reporteur de grande renommée et l’un des premiers membres de l’Agence Magnum Photos, Werner Bischof est mort à l’âge de 38 ans dans un accident de voiture dans les Andes.

Le Musée de l’Elysée à Lausanne rend hommage à ce fou de la vie qui savait sculpter le regard. Son fils, Marco, qui n’avait que 3 ans au moment de la disparition de son père, a monté une exposition à partir des archives dont il a la charge, intitulée Point de vue.

En parallèle, L’Elysée présente Helvetica qui s’attache aux années suisses de Bischof au cours desquelles il développait sa manière très particulière de traduire la réalité.

Michèle Laird, née Haffner, trained as a journalist, became an international arts administrator (visual arts and theatre), successively in Paris, New York and London before moving to Switzerland, where she now covers the art beat and presides several associations.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: